Crowdfunding immobilier : des rendements explosifs en 2019

En 2019, le crowfunding dans la pierre a récolté une recette atteignant les 373 millions d’euros avec un rendement de près de 9%. Cette branche du financement participatif confirme sa solide réputation de rentabilité et s’annonce encore plus rémunérateur pour cette année 2020.

Une hausse fulgurante

Le crowfunding immobilier tend de plus en plus vers une exposition à un risque minime en limitation du capital.

L’année 2019 a été une année de révélation sur les principaux atouts et avantages de cette forme de financement participatif .Une hausse significative de 9,2% a été annoncée.

Cette plateforme d’investissement a donc généré un revenu de 373 millions d’euros brut. Equivalent à une hausse de 102%, selon les données du baromètre du crowfunding immobilier rendu public par Fundimmo.

Si le crowfunding immobilier attire autant, c’est en partie grâce à la possibilité qu’il offre de démarrer un projet valant à partir de 1 581 euro. Certaines plateformes proposent même des tickets de démarrage à seulement 1 000 euros.

Selon les dires de la société de financement participatif immobilier Fundimmo, les taux d’intérêt est de 0,57% en 2019. A titre d’exemple, le crowfunding a permis la construction de 39 logements dans la région Ile-de-France en fin 2018 et 2019.

Financer les fonds propres grâce aux promoteurs

Les plateformes consacrées à l’investissement immobilier sont aujourd’hui nombreuses. Ces investissements sont axés dans la construction de logements résidentiels, de locaux voire même des hôtels ou maison d’hôte.

Anaxago, Clubfunding, Koregraf, Homunity, Lendopolis, Wiseed… ils sont plus d’une vingtaine à proposer des offres de fond d’investissement à taux compétitifs.

Selon le baromètre de crow-immo, les opérations impliquent des constructions d’une valeur de 10 millions d’euros en 2019.

Ces plateformes spécialisées permettent aux particuliers d’obtenir un crédit auprès des banques. Des fonds propres nécessaires au lancement des travaux.

Les principes du crowfunding immobilier produisent un mécanisme gagnant-gagnant. Cette pratique est favorable tant aux professionnels de l’immobilier qu’aux prêteurs.

Ces derniers profitent d’un taux d’intérêt exceptionnel lors de la vente du bien. Ils recueillent aussi un avantage considérable en termes de durée de remboursement.

Des risques de plus en plus maîtrisés

Actuellement, le crowdfunding immobilier présente des taux étonnement pas chers si l’on s’en tient aux attentes des non-initiés.

Dans son baromètre, Fundimmo affirme un taux de défaut très limité, c’est-à-dire à seulement 0,57 %, en recul de 0,1 point par rapport à l’année 2028.

Cette annonce a de quoi rassurer les prêteurs dont la plupart ont été victimes des taux de perte d’investissement par le passé. Le taux de retard sur les opérations ayant engendré un dépassement de l’échéance contractuelle a également connu une baisse. Cette dernière allant jusqu’à 6,41 % pour les délais inférieurs à 6 mois et de 7,69 % pour un retard supérieur.

Pour limiter les risques de dépassement, les investisseurs ont pris toutes les dispositions. Le montant moyen placé par projet démarre donc à 1.581 euros et le ticket diminue de 8 %.

Tandis que les sommes collectées par opération ont augmenté de 28 %, soit près de 690.000 euros. Cela démontre le fait que les prêteurs tendent vers la diversification de leurs placements.

Cette tendance s’est renforcée par les tickets d’entrée à 1.000 euros proposées par certaines plateformes de crowfunding immobilier.